FaceSwap fait sa com' | Audacioza Studio
1956
post-template-default,single,single-post,postid-1956,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-0.10,select-theme-ver-3.7.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive

FaceSwap fait sa com’

Faceswap c’est cette application délirante qui permet d’échanger des visages à l’aide d’une simple photo bien cadrée. Longtemps classée n°1 dans l’App Store payant, certaines entreprises ont trouvé un moyen efficace de développer leurs concepts en l’utilisant dans leur communication.

Le premier à avoir lancé ce phénomène a été National Geographic accompagné par l’agence Y&R dans une campagne print destinée à une cible plus jeune qu’à son habitude. Dans la composition de chaque visuel on peut apercevoir des personnes d’origines différentes, le sourire aux lèvres, partageant un bon moment. Sa baseline, « Swap prejudice for knowledge » incite les lecteurs à échanger les préjugés pour de la connaissance.

 

« Surfers », un des trois visuels proposés :

faceswap_audacioza_communication

 

Depuis vendredi dernier, c’est au tour de Netflix et Darewin d’utiliser ce procédé alliant médias sociaux et print en créant #Netflixswap. L’idée est de proposer au public de poser aux côtés des héros de la chaine comme Pablo Escabar ou Gérard Depardieu et à de les pousser à diffuser ces clichés sur leurs comptes Twitter, Facebook ou Instagram à l’aide du # dédié. Un coup de génie qui semble remporter un succès considérable vu l’étendue des partages de « famous faceswap »que l’on a pu dénicher sur nos pages persos.

Photos #Netflixswap sur Twitter :

faceswap_audacioza_communication4

faceswap_audacioza_communication5

 

Pour le plaisir, on vous a déniché un petit best of des faceswap découverts sur la toile, ça vous donnera surement des idées :

 

#1 Portrait de papa et bébé :

faceswap_audacioza_communication2

 

#2 Avoir les yeux plus gros que le ventre :

faceswap_audacioza_communication3

 

#2 SmokeSwap :

faceswap_audacioza_communication6

Pas encore de commentaires

Écrire un commentaire