Musée de Flandre - Cassel | Audacioza Studio
3074
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-3074,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-0.11,select-theme-ver-3.10,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.4,vc_responsive

Musée de Flandre – Cassel

Dans le cadre d’un appel d’offre pour le Musée de Flandre de Cassel, nous avons pris l’initiative d’imaginer deux pistes créatives pour la prochaine exposition retraçant le génie du peintre flamand Gaspar de Crayer, impulsé par Rubens.

Visuel n°1

Au delà de ses talents artistiques, De Crayer est un peintre qui intrigue, comme le montre cette peinture. Un homme à la fois austère, sombre…. et ouvert en raison de sa posture engageante. La main, c’est le symbole de communication par excellence depuis des millénaires. C’est aussi une notion d’entre-aide et d’amour (prendre la main, tendre la main…). Des notions discordantes qui suffisent à susciter la curiosité auprès de nos visiteurs : et vous, que pensez-vous de De Crayer ?

L’approche créative est totalement disruptive, dans le sens où nous avons volontairement utilisé les codes liés à la communication et à la séduction contemporaine, avec pour objectif principal d’interpeler : #adopteuncrayer / vs #adopteunmec.com

Chaque post, effectué dans le cadre de cette exposition sur les réseaux sociaux, sera précédé d’un #adopteuncrayer. Ce hashtag permettra à la fois de faire découvrir au grand public la richesse des oeuvres de De Crayer, de créer une communauté de followers et de faciliter son référencement naturel.

 

Visuel n°2

“La charité humaine” nous a particulièrement interpelée par sa représentation érotique, qui tombe au second niveau de lecture. On peut en effet facilement penser à une scène érotique, dont l’homme est mis en position de faiblesse, tandis que la femme lui donne le sein. Hors, il n’en est rien puisque cette dame offre le sein en guise de charité à un prisonnier affamé. Ce double sens nous incite à casser les à priori que l’on peut avoir sur des oeuvres. Il serait intéressant de procéder de la même manière pour De Crayer qui est peu connu sur le territoire, et qui pourtant, mérite d’être apprécié à sa juste valeur. La mise à nu de Gaspard De Crayer consiste à la fois : à tomber le masque, se dévoiler au grand public / dénuder ou se dénuder vis-à-vis de la charité

Les seins ont volontairement été cachés par le biais d’une pixellisation qui rend à la fois l’oeuvre contemporaine, intrigante et qui plus est ne porte pas atteinte à la pudeur des plus jeunes.